Jean-Yves Duclos

Votre député de


Québec

Jean-Yves Duclos

Votre député de


Québec

Menu

Dialogue avec Duclos (Février 2017)

L’APPRENTISSAGE ET LA GARDE D’ENFANTS

Les investissements dans les infrastructures sociales ne servent pas qu’à créer de bons emplois ou à favoriser une croissance économique propre, mais également à bâtir des collectivités plus fortes. Nous soutenons des initiatives importantes, dont l’apprentissage et la garde d’enfants, afin de renforcer la classe moyenne, de promouvoir une croissance inclusive et de sortir plus de Canadiens de la pauvreté.

Pour de nombreuses familles, avoir accès à des services de garde d’enfants abordables et de grande qualité est plus qu’une commodité; c’est une nécessité. Notre gouvernement reconnaît le lien entre la garde d’enfants et la sécurité financière des familles. C’est pourquoi, dans le budget de 2016, nous avons annoncé l’investissement de 500 millions de dollars pour soutenir la mise en place d’un cadre pour l’apprentissage et la garde d’enfants.

Nous savons que les besoins en garde d’enfants varient d’une famille à une autre. Nous élaborons notre cadre en collaboration avec les provinces et les territoires afin de répondre aux besoins des familles canadiennes, où qu’elles vivent.

Les besoins des enfants et des familles autochtones sont quelque peu différents, et nous devons en être conscients. La mobilisation est déjà en cours auprès des peuples autochtones afin de mettre au point un cadre pour l’apprentissage et la garde d’enfants autochtones.

CONSULTATION & COLLABORATION

En 2016, nous avons étroitement collaboré avec des représentants des organismes de promotion des services de garde, des partenaires gouvernementaux, des universitaires et des intervenants clés afin de recueillir leurs commentaires et points de vue sur les façons dont nous devrions améliorer l’apprentissage et la garde d’enfants.

Les discussions menées en petits groupes et lors de larges tables rondes d’intervenants portaient sur les sujets suivants :

J’attends avec intérêt les discussions avec les provinces et les territoires, les Autochtones, les Canadiens, les organismes de promotion et les intervenants qui auront lieu dans l’année à venir, à propos du travail que nous faisons afin d’offrir un service de garde de grande qualité, abordable, accessible, souple et entièrement inclusif. En 2017, nous travaillerons avec nos partenaires pour mettre la touche finale à notre cadre pour la garde d’enfants et conclure des ententes avec chaque province et chaque territoire.