Jean-Yves Duclos

Votre député de


Québec

Jean-Yves Duclos

Votre député de


Québec

Menu

Allocution – Annonce dans le cadre du Programme Nouveaux horizons pour les aînés – 12 octobre 2016 (Québec)

La version prononcée fait foi.

Merci Annie et André,

 

Merci à tous de votre intérêt et de votre présence.

 

Merci aussi de m’accorder la chance d’être avec vous aujourd’hui, ce qui me permet de retrouver d’anciens collègues de l’Institut sur le vieillissement et la participation sociale des aînés de l’Université Laval, dont j’étais membre avant mon entrée en politique.

 

J’ai le privilège d’être avec vous pour partager une bonne nouvelle pour les aînés de la grande région de Québec.

 

On le sait tous, la population canadienne vieillit et c’est particulièrement vrai pour le Québec et la région de Québec.

 

On prévoit que d’ici 2030, il y aura 9,5 millions d’aînés qui représenteront près du quart de la population canadienne.

 

Ce changement démographique majeur engendrera certains défis, mais aussi des opportunités, dont celle de lutter contre la pauvreté et l’isolement de nos aînés.

 

La retraite et la réduction de revenus, le décès d’un conjoint, ou encore un déménagement dans un établissement de soins de santé, sont quelques exemples de sources d’insécurité, tout comme la perte de certaines facultés physiques ou mentales.

 

Ce que nos aînés souhaitent dans le cadre de tels défis, c’est d’avoir accès à des ressources et à des outils appropriés pour les surmonter.

 

C’est l’objectif du Programme Nouveaux horizons pour les aînés, qui a pour but d’aider les aînés à demeurer actifs et à contribuer à l’épanouissement de leur collectivité.

 

Et c’est exactement ce que le groupe de projets dont il est question aujourd’hui permettra de faire dans la grande région de Québec.

 

Je suis donc heureux d’annoncer que le gouvernement du Canada investit et investira un montant de plus d’un million, six cent mille dollars pour cinq projets qui visent à réduire l’isolement social des aînés dans la région de Québec, ces projets étant menés par quatre organismes dont nous pouvons être très fiers.

 

Cet ensemble de projets a pour titre Collectif Aînés Isolement Social – Ville de Québec. Grâce à la contribution de plusieurs partenaires, le plan d’impact collectif bénéficie d’un financement total de plus de deux millions de dollars pour une période de trois ans.

 

L’Institut sur le vieillissement et la participation sociale des aînés de l’Université Laval travaillera de concert avec Accès transports viables, le Réseau québécois de Villes et Villages en santé, ainsi qu’avec le Centre d’action bénévole de Contrefort pour réduire de 24 % la proportion des personnes âgées de 65 ans et plus isolées socialement dans onze secteurs de la ville de Québec, des secteurs qui comptent plus de 39 000 aînés.

 

Les interventions menées par le Collectif viseront à agir, comme le Dr Tourigny l’a très bien dit, autant auprès des personnes qu’auprès de l’environnement dans lequel elles vivent.

 

Plusieurs activités verront le jour, comme la création d’une exposition itinérante, le recrutement de bénévoles aînés, l’organisation de marches pour cerner les contraintes à la mobilité des aînés, ainsi que des activités de rapprochements intergénérationnels entre voisins.

 

Grâce à ces activités, de nombreux aînés de la région de Québec pourront sortir de chez eux, tisser de nouveaux liens et contribuer à l’épanouissement de leur communauté.

 

Le Collectif contribuera ainsi à faire de la ville de Québec un milieu modèle pour le vieillissement actif et en santé!

 

Assurer le bien-être des aînés de partout au pays est l’objectif d’un travail collaboratif entre les différents niveaux de gouvernement et le milieu social, communautaire et le secteur privé.

 

Ce partage des responsabilités a amené le gouvernement canadien à travailler très fort pour réduire la pauvreté chez nos aînés, en investissant dans le logement abordable, en augmentant le Supplément de revenu garanti pour les aînés seuls et en ramenant à 65 ans l’âge d’admissibilité à la pension de la Sécurité de la vieillesse et au Supplément de revenu garanti.

 

En plus de ces mesures, le gouvernement travaille fort afin de bonifier le Régime de pensions du Canada et d’offrir des congés plus souples aux proches aidants.

 

En terminant, travailler dans un tel esprit d’ambition et de collaboration, c’est exactement ce que les organisations en charge des projets dont il est question aujourd’hui accompliront au cours des trois prochaines années. J’aimerais donc les féliciter et les remercier à nouveau de si bien veiller, de si bien travailler au bien-être des aînés ici à Québec. 

 

Sur ce, je vous remercie à nouveau de votre présence et de votre intérêt. 

Annonce - 12 octobre 2016 - Bonne version