Jean-Yves Duclos

Votre député de


Québec

Jean-Yves Duclos

Votre député de


Québec

Menu

Mon Discours au congrès annuel du réseau FADOQ

La version prononcée fait foi.

Bonjour à toutes et à tous.

 

Quel plaisir d’être parmi vous aujourd’hui !

 

Permettez-moi tout d’abord de reconnaître avec respect que nous sommes actuellement réunis sur les terres traditionnelles des Abénakis.

 

Comme vous le savez, je suis le ministre responsable de la plupart des programmes qui touchent directement les aînés. Je suis donc VOTRE ministre.

 

À ce sujet, j’aimerais débuter par une citation du premier ministre Justin Trudeau : « Les aînés ont sur nous tous un impact durable et transformateur. Ils élèvent et accompagnent les générations qui suivent, transmettent des leçons importantes et nous aident à savoir comment prendre soin les uns des autres et du monde dans lequel nous vivons. »

 

Selon les projections démographiques, les aînés seront plus nombreux et représenteront environ 23 % de la population totale du pays en 2031, comparativement à 17 % en 2016.

 

Les aînés vivront aussi plus longtemps et en santé et seront plus actifs au sein de notre société.

 

Nous souhaitons tous qu’ils vivent dans la dignité et dans la sécurité.

 

Sécurité du revenu

 

Ainsi, dès 2015, le nouveau gouvernement canadien s’est engagé à offrir aux aînés canadiens une retraite plus sûre grâce à un plan pour faire croître l’économie et renforcer la classe moyenne.

 

Pour ce faire, nous avons ramené l’âge d’admissibilité à la Sécurité de la vieillesse (SV) à 65 ans plutôt qu’à 67 ans, évitant ainsi à 100 000 aînés de vivre dans la pauvreté sévère.

 

Le Supplément de revenu garanti a aussi été bonifié pour les aînés les plus vulnérables, une bonification pouvant atteindre près de 1000 $ par année pour les aînés vivant seuls.

 

Le gouvernement canadien a annoncé récemment qu’il étendait l’inscription automatique au programme de la Sécurité de la vieillesse pour inclure le Supplément de revenu garanti, ce qui permet, tous les mois, à 17 000 aînés d’y être automatiquement inscrits dès leur 64e anniversaire.

 

Parce que notre gouvernement veut s’assurer que tous les aînés qui ont droit au Supplément de revenu garanti le reçoivent, nous avons envoyé, en 2017, 80 000 lettres aux aînés potentiellement admissibles au SRG, dont 48 000 de ces aînés ont reçu ce supplément. Entre février 2018 et mars 2018, ce sont 93 000 lettres qui ont été envoyées aux aînés qui pourraient être admissibles au Supplément de revenu garanti.

 

Je remercier la FADOQ d’avoir accepté de travailler en collaboration avec Service Canada pour améliorer la perception des prestations de SRG et renforcer les outils de communication destinés aux aînés.

 

De plus, afin d’accroître la sécurité du revenu des aînés de demain, le gouvernement canadien a bonifié substantiellement le Régime de pensions du Canada, et le Québec a donné suite en bonifiant le Régime de rentes du Québec.

 

Logements abordables

 

En plus de la sécurité financière, notre gouvernement vise aussi à assurer à chaque aîné un chez-soi sûr et abordable.

 

Dans le budget de 2016, nous avons investi 200 millions de dollars sur 2 ans, ce qui a amélioré substantiellement les conditions de logements de 6 200 ménages d’aînés canadiens, dont près de 1 200 au Québec.

 

En novembre 2018, nous avons également lancé la première Stratégie nationale sur le logement de l’histoire du Canada.

 

Cette stratégie fera en sorte que 530 000 Canadiens, y compris les aînés, aient accès à un logement qui répond à leurs besoins.

 

Notre gouvernement investit également des sommes considérables dans le transport collectif, ce qui profitera significativement à la clientèle aînée à travers le pays.

 

Santé

 

Notre gouvernement investit aussi 5 milliards $ pour améliorer le soutien aux Canadiens en matière de santé mentale et 6 milliards pour les soins à domicile.

 

Depuis décembre 2017, nous avons aussi mis en place une nouvelle prestation spéciale d’assurance-emploi pour les proches aidants, dont ceux qui prennent soin d’un aîné. D’une durée de 15 semaines, elle profitera à 24 000 familles.

 

Inclusion sociale

 

Le gouvernement canadien favorise aussi la participation sociale des aînés en finançant et en bonifiant continuellement le programme Nouveaux Horizons pour les aînés, dont l’objectif principal est de réduire l’isolement, la maltraitance et de soutenir la participation sociale des aînés.

 

J’en profite pour souligner que l’appel de propositions actuel est ouvert jusqu’au 22 juin prochain.

 

Conclusion

 

Finalement, j’aimerais remercier et souligner le travail fondamental du réseau FADOQ en faveur de nos aînés, et en appui aux réflexions et aux actions du gouvernement canadien.

 

J’en profite d’ailleurs pour vous féliciter pour le mémoire présenté devant le comité parlementaire sur la stratégie nationale des aînés.

 

Le rapport a été transmis au Conseil national des aînés qui l’analysera et fera ses recommandations au gouvernement.

 

Notre gouvernement est toujours à l’écoute de besoins de nos aînés et c’est en continuant de travailler ensemble que nous pourrons mieux les aider à contribuer activement à notre société et à vivre dans la dignité.

 

Merci et bon congrès !