Jean-Yves Duclos

Votre député de


Québec

Jean-Yves Duclos

Votre député de


Québec

Menu

Mon discours à l’occasion de la première pelletée de terre pour l’élargissement de l’autoroute Henri-IV- Phase II

 

Discours 

8 août 2018

Ville de Québec (Québec)

LA VERSION PRONONCÉE FAIT FOI

Bonjour à tous,

 

Merci pour cette aimable présentation, Monsieur (Guillaume) Paradis.

 

C’est un plaisir d’être ici aujourd’hui avec mon collègue, le nouveau ministre de l’Infrastructure et des Collectivités  Monsieur (François-Philippe) Champagne, les ministres de la province (Véronyque) Tremblay et (Sébastien) Proulx, ainsi que Madame (Marie-Josée) Savard de la Ville de Québec, pour souligner le début des travaux de construction en vue de l’élargissement de l’autoroute Henri-IV.

 

Vous savez, lorsqu’on vient de la Ville de Québec, on constate rapidement que l’Autoroute Henri IV est au cœur de l’activité sociale et économique de la région. C’est l’un des axes principaux sur lequel s’est développé la ville et qui continue d’être utilisé par des milliers d’automobilistes chaque jour.

 

Je suis très fier que le gouvernement du Canada contribue près de 128 millions de dollars à la réalisation de ce projet qui prolongera la durée de vie de l’autoroute et réduira les coûts d’entretien à long terme. Une fois terminés, ces travaux aideront à rendre le réseau routier de la ville de Québec plus sécuritaire tout en facilitant la mobilité des usagers. Ils pourront ainsi passer moins de temps sur la route et plus de temps en famille.

Nous savons qu’il est crucial d’avoir des routes modernes et efficaces, car celles-ci favorisent la croissance économique, facilitent le transport des biens et services, et créent des emplois bien rémunérés pour la classe moyenne.

 

Le gouvernement du Canada fait des investissements sans précédent dans les infrastructures qui profiteront aux Canadiens de l’ensemble du pays. Notre objectif est de renforcer notre économie et nos collectivités, et d’offrir de nouvelles possibilités aux familles, aux jeunes et aux personnes âgées afin d’améliorer leur qualité de vie.

 

Nous croyons que nos villes devraient avoir des réseaux de transport en commun efficaces qui contribuent à réduire les embouteillages et à améliorer la qualité de l’air. Nous devons également investir dans les routes et les ponts pour veiller à ce que les personnes et les biens puissent circuler librement, efficacement et en toute sécurité.

 

Nous croyons aussi fermement que la prise de décisions à l’échelle locale se traduit par de meilleurs résultats pour les Canadiens.

 

C’est pourquoi nous avons élaboré notre plan de 180 milliards de dollars, Investir dans le Canada, en étroite collaboration avec nos partenaires provinciaux, territoriaux, municipaux et autochtones.

De concert avec nos partenaires, nous investissons dans :

  • les infrastructures de transport en commun;
  • les infrastructures vertes;
  • les infrastructures sociales;
  • les infrastructures de commerce et de transport;
  • les infrastructures des collectivités nordiques et rurales.

 

Des investissements qui tiennent compte des besoins différents de nos collectivités nordiques et rurales. Des investissements qui contribuent à des collectivités plus écologiques et plus saines où il est plus facile de se déplacer. Et des collectivités qui offrent des occasions aux personnes de partager et de préserver leur culture – pour vivre, travailler et s’amuser ensemble.

J’invite maintenant mon collègue, l’honorable François-Philippe Champagne, ministre de l’Infrastructure et des Collectivités, à vous faire part des détails d’un autre important investissement qui profitera non seulement aux communautés de la grande région de Québec, mais également à tous les Québécois.

 

Merci.