Jean-Yves Duclos

Votre député de


Québec

Jean-Yves Duclos

Votre député de


Québec

Menu

Les gouvernements du Canada et du Québec investissent dans des travaux majeurs sur l’autoroute Henri-IV

Des réseaux routiers sécuritaires et efficaces sont essentiels à la productivité économique et la préservation de la qualité de vie de tous les Québécois. Ainsi, les gouvernements du Canada et du Québec investissent dans les infrastructures de transport sur l’ensemble du territoire québécois pour améliorer la circulation des marchandises et soutenir la croissance de la classe moyenne.

 

Le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, l’honorable Jean-Yves Duclos, et le ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, M. François Blais, accompagnés du maire de la Ville de Québec, M. Régis Labeaume, ont annoncé le financement par les gouvernements de Canada et du Québec en vue de l’élargissement de l’autoroute Henri-IV et de la reconstruction de la chaussée en béton, principalement entre les échangeurs Charest/Henri-IV et Félix-Leclerc/Henri-IV.

 

Ce projet, estimé entre 400 et 500 millions de dollars, bénéficiera d’une contribution du gouvernement du Canada jusqu’à 173,6 millions de dollars. La totalité de la somme restante sera financée par le gouvernement du Québec. L’aide fédérale provient du Nouveau Fonds Chantiers Canada, volet Infrastructures provinciales‒territoriales—Projets nationaux et régionaux.

 

Au terme de la réalisation du projet, l’autoroute Henri-IV comptera trois voies par direction entre les autoroutes Charest (autoroute 440) et Félix-Leclerc (autoroute 40), soit sur une distance de deux kilomètres. Un élargissement à trois voies en direction nord sera aussi effectué pour la portion d’un kilomètre entre l’autoroute Félix-Leclerc et l’avenue Chauveau, aux limites de la ville de L’Ancienne-Lorette. Une réfection de l’ensemble des structures sera également réalisée. Lorsqu’ils seront terminés, ces aménagements permettront d’améliorer la mobilité dans la région tout en prolongeant la durée de vie de l’autoroute Henri-IV, ce qui réduira les coûts d’entretien à long terme.

 

« Nous sommes ravis d’annoncer une aide financière de cette envergure pour l’autoroute Henri-IV qui constitue une infrastructure de transport clé dans la région de la Capitale-Nationale. Le gouvernement du Canada reconnaît qu’il est crucial d’avoir des routes modernes et efficaces pour favoriser la croissance économique, faciliter le transport des biens et services, et créer des emplois bien rémunérés pour la classe moyenne. »

Le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, l’honorable Jean-Yves Duclos, au nom du ministre de l’Infrastructure et des Collectivités, l’honorable Amarjeet Sohi

 

Faits en bref

  • Le projet d’élargissement de l’autoroute Henri-IV comprend :
    • La reconstruction de la chaussée en béton, entre les autoroutes Charest et Félix-Leclerc;
    • Des interventions sur toutes les structures;
    • Des modifications géométriques de certaines bretelles d’autoroute pour améliorer la sécurité et la fluidité;
    • La construction d’un bassin de rétention dans l’échangeur Félix-Leclerc/Henri-IV.
  • Les prochaines étapes du projet incluent :
    • L’élaboration du dossier d’affaires qui précisera davantage divers aspects comme l’échéancier, les entraves et les coûts;
    • La préparation des plans et devis.
  • Le début des travaux est prévu en 2018.
  • Le gouvernement du Canada investira plus de 180 milliards de dollars sur 12 ans dans le transport en commun, les infrastructures vertes et sociales, les infrastructures de transport à l’appui du commerce ainsi que les collectivités rurales et nordiques du Canada.
  • Le Budget 2017 du gouvernement du Canada alloue plus de 10,1 milliards de dollars pour des projets visant le commerce et le transport partout au Canada. Cette somme inclut 5 milliards de dollars qui seront disponibles aux fins d’investissements par l’entremise de la Banque de l’infrastructure du Canada.
  • De 2017 à 2019, le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports investira plus de 4,6 milliards de dollars sur le réseau routier québécois, dont 374,1 millions de dollars dans la région de la Capitale-Nationale.
  • Le Plan québécois des infrastructures 2017-2027 prévoit des investissements dans les infrastructures publiques de 91,1 milliards de dollars, une hausse de 2,4 milliards de dollars par rapport au précédent plan. De cette somme,  des investissements totalisant près de 18 milliards de dollars sont prévus pour le réseau routier de la province.

 

Liens connexes