Jean-Yves Duclos

Votre député de


Québec

Jean-Yves Duclos

Votre député de


Québec

Menu

Dialogue avec Duclos (février 2018)

CE QUE NOUS AVONS ENTENDU ET COMMENT NOUS L’AVONS ENTENDU

Au cours de la dernière année, le gouvernement du Canada a tenu une consultation à l’échelle nationale afin de recueillir les points de vue des canadiens sur ce à quoi devrait ressembler une Stratégie de réduction de la pauvreté. Cette semaine à Québec, j’ai eu le plaisir d’annoncer que nous avions franchi une étape importante dans le développement de la Stratégie: la publication du rapport Ce que nous avons entendu.

 

Au moyen de tables rondes ministérielles, d’assemblées publiques et d’activités de participation communautaire, nous avons rencontré de nombreuses personnes, y compris des membres des Premières Nations, des Inuits et des Métis, des universitaires, des chercheurs, des intervenants, des organismes de prestation de services, et des jeunes. Tout au long des consultations, l’accent a été mis sur l’écoute de personnes ayant connu la pauvreté. Des milliers de personnes nous ont fait part de leurs histoires et de leurs idées en ligne sur comment #RéduireLaPauvreté au Canada. Notre projet de recherche Combattons ensemble la pauvreté nous a permis d’examiner la pauvreté de près dans six villes du Canada et d’évaluer l’impact des programmes fédéraux de réduction de la pauvreté dans ces communautés. J’ai également eu le plaisir de travailler en étroite collaboration avec le Comité consultatif ministériel sur la pauvreté, un groupe de 17 leaders composé de personnes issues du milieu universitaire, du monde des affaires, du secteur de la prestation de services et de personnes ayant vécu dans la pauvreté, qui m’a fourni ses conseils et ses recommandations.

 

Lors de nos conversations, j’ai entendu parler de nombreux problèmes de pauvreté, notamment l’accès à un logement abordable et convenable, la garde des enfants, l’emploi, l’éducation, les soins de santé, la sécurité alimentaire et la satisfaction des besoins fondamentaux. De plus, j’ai entendu parler de la façon dont le colonialisme et les traumatismes intergénérationnels ont eu des répercussions sur les Premières Nations, les Inuits et les Métis du Canada.

 

En tant que ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, je suis heureux de partager le rapport Ce que nous avons entendu qui servira de base à la toute première Stratégie canadienne de réduction de la pauvreté du gouvernement. Qu’il s’agisse de recherches universitaires spécialisées ou d’expériences concrètes et déchirantes de Canadiens vivant dans la pauvreté, le rapport résume les principales conclusions de nos consultations.

 

LA PROGRESSION VERS LA RÉDUCTION DE LA PAUVRETÉ AU CANADA

Nous avons pris conscience que tous les besoins fondamentaux ne sont pas comblés; des problèmes systémiques comme la discrimination freinent les gens et bon nombre d’entre eux n’ont pas l’impression d’avoir accès à des occasions de réussir.

 

Une chose ressort clairement de nos consultations : les Canadiens veulent du changement. Ils sont préoccupés pour leur avenir et celui de leurs enfants. Ils veulent que leur gouvernement obtienne des résultats concrets et tangibles. Ils veulent des solutions qui s’attaquent aux causes profondes de la pauvreté. Ils veulent aussi voir des indicateurs de mesure du succès fondés sur des données fiables. Cela exigera des solutions audacieuses et mesurables qui soient inclusives et qui tiennent compte des différents aspects de la pauvreté.

 

Nous avons commencé à réduire la pauvreté au Canada, mais il reste encore beaucoup à faire. Notre gouvernement travaillera à transformer les résultats du rapport Ce que nous avons entendu sur la pauvreté en changements constructifs afin que tous les Canadiens aient une chance réelle et égale de réussir.