Jean-Yves Duclos

Votre député de


Québec

Jean-Yves Duclos

Votre député de


Québec

Menu

Dialogue avec Duclos (avril 2018)

 

Soutien aux familles

En tant que parent, je comprends bien les défis auxquels sont confrontées les familles lorsqu’elles tentent de concilier travail et vie familiale. S’absenter du travail pour s’occuper de ses enfants, trouver un service de garde d’enfants de qualité et abordable, et faire face aux hausses du coût de la vie demandent des efforts constants.

En tant que ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, j’ai souvent rencontré des parents qui doivent faire des tours de force. Pour toutes ces familles, le gouvernement du Canada prévoit un certain nombre de prestations, y compris plusieurs mesures récemment annoncées dans le budget de 2018, pour veiller à ce qu’elles disposent du soutien dont elles ont besoin pour rendre leur vie un peu plus facile.

Congé de maternité et parental de l’assurance-emploi
Grâce au budget de 2018, les familles disposent maintenant d’une plus grande souplesse pour choisir le type de prestations qui leur convient le mieux, comme une nouvelle prestation parentale partagée d’assurance-emploi qui vise à promouvoir une plus grande égalité des rôles parentaux.

Cette nouvelle prestation devrait débuter en juin 2019 et offrir cinq semaines supplémentaires de prestations d’assurance-emploi lorsque les parents, y compris les parents adoptifs et les couples de même sexe, souhaitent partager le congé parental, ou huit semaines supplémentaires pour ceux qui choisissent l’option des prestations parentales prolongées.

Cette mesure s’ajoute aux améliorations apportées à l’assurance-emploi dans le budget de 2017, notamment en donnant aux parents le choix de recevoir des prestations parentales pendant 12 mois au taux régulier ou pendant 18 mois à un taux inférieur. Nous avons également élargi les prestations pour les soins d’un enfant gravement malade afin que ce ne soit pas uniquement les parents qui aient accès à ces prestations, mais aussi les membres de la famille immédiate et élargie.

Apprentissage et garde des jeunes enfants
Pour bon nombre de parents, l’accès à des services de garde de qualité constitue un défi de taille. En effet, seulement un enfant canadien sur quatre a accès à une place en garderie réglementée. La mise en place de systèmes d’apprentissage et de garde des jeunes enfants au Canada est l’un des meilleurs investissements que le gouvernement puisse faire pour aider à renforcer la société et l’économie du Canada et donner aux enfants le meilleur départ possible dans la vie.

Le budget de 2017 annonçait un investissement à long terme de 7,5 milliards de dollars sur 11 ans pour accroître le soutien à l’apprentissage et à la garde des jeunes enfants. Depuis la signature, en juin dernier, d’un accord historique avec les provinces et les territoires, nous travaillons avec nos partenaires provinciaux et territoriaux à l’élaboration d’accords bilatéraux qui répondront aux besoins uniques de chaque région en matière d’apprentissage et de garde des jeunes enfants. À ce jour, 12 accords ont été annoncés. Ils amélioreront l’accessibilité, l’abordabilité et la qualité de l’apprentissage et de la garde de jeunes enfants tout en aidant les parents, en particulier les mères, à retourner au travail ou à poursuivre des études ou une formation.

Nous investissons également 100 millions de dollars en faveur de l’innovation en matière d’apprentissage et de garde des jeunes enfants et 95 millions de dollars pour combler les lacunes dans les données et améliorer notre capacité à suivre les progrès dans ce domaine.

Allocation canadienne pour enfants
L’Allocation canadienne pour enfants (ACE), instaurée en 2016, est une prestation mensuelle non imposable qui aide les familles canadiennes admissibles à subvenir aux besoins de leurs enfants. Cette prestation a déjà aidé environ 300 000 enfants canadiens à sortir de la pauvreté.

À compter de juillet prochain, nous renforçons l’ACE afin qu’elle suive l’augmentation du coût de la vie. L’argent supplémentaire envoyé chaque mois aidera les familles avec les dépenses qui permettent de donner aux enfants un bon départ dans la vie, comme un endroit sécuritaire où vivre, une alimentation saine, des vêtements chauds ou des camps d’été.

La prestation sera particulièrement bénéfique aux femmes qui sont chefs de famille monoparentale. En effet, l’an dernier, les mères de famille monoparentale qui gagnaient moins de 60 000 dollars par année ont reçu, en moyenne, environ 9 000 dollars en prestations non imposables au titre de l’ACE.

Notre gouvernement reconnaît que les communautés autochtones sont confrontées à des obstacles distincts pour accéder aux prestations fédérales telles que l’ACE. Pour faire en sorte que les Autochtones puissent avoir accès plus facilement aux prestations sociales fédérales, le budget de 2018 propose 17,3 millions de dollars au cours des trois prochaines années pour élargir les efforts de sensibilisation dans toutes les communautés autochtones des réserves, des régions éloignées et du Nord, et il mettra à l’essai des projets pilotes de sensibilisation à l’intention des communautés autochtones en milieu urbain.

Stratégie nationale sur le logement
Notre gouvernement reconnaît que tous les Canadiens méritent d’avoir un endroit qu’ils considèrent comme leur chez soi. C’est pourquoi en novembre dernier, nous avons mis en place la toute première Stratégie nationale sur le logement du Canada, un plan sur 10 ans doté de 40 milliards de dollars afin que plus de Canadiens aient accès à un logement qui correspond à leurs besoins et qu’ils peuvent se payer. La Stratégie nationale sur le logement cherchera à atteindre des résultats ambitieux. Au cours de la prochaine décennie, le gouvernement compte : réduire l’itinérance chronique de 50 %, combler les besoins en logement de plus de 530 000 ménages, créer 100 000 logements et en réparer et en renouveler plus de 300 000 en plus de protéger 385 000 logements communautaires.

Je suis très fier de l’engagement continu de notre gouvernement à aider les familles. Ensemble, ces prestations et programmes offrent aux parents le soutien dont ils ont besoin pour élever leurs enfants et leur donner une chance réelle et équitable de réussir.